La mérule, le champignon qui attaque votre habitation

Se nourrissant de la cellulose du bois, la mérule (Serpula Lacrymans) provoque de nombreux dégâts et peut se révéler dangereuse lorsqu’elle s’attaque à la charpente, au parquet ou aux poutres. En effet, ce champignon enlève toute résistance au bois s’il n’est pas traité très vite : le bois devient cassant et s’effrite à la moindre pression. Le champignon se développant rapidement, il convient d’intervenir dès les premiers signes d’apparition.

L’apparition et le développement de la mérule sont favorisés dans les situations suivantes :

Comment détecter la présence de la mérule ?


Lorsque le bois est contaminé, les premiers signes apparaissent rapidement. Le manque de cellulose fait brunir le bois nu et la présence du champignon fait gondoler et se fissurer le bois peint. Soyez donc attentif aux déformations ou au changement de couleur de vos boiseries (chambranles, linteaux, escaliers, etc.). L’odeur de champignon peut commencer à être perçue si l’on y prête attention.

À un stade plus avancé, vous constaterez l’apparition d’une masse blanche assez dense et rappelant l’aspect du coton, ou encore un développement en forme de coussin brun aux bords blancs. Bien implantée, la mérule peut alors développer des rhizomorphes (longs fils blanc-gris) afin de coloniser d’autres surfaces. Finalement, le bois se fragmente et des morceaux se détachent. Il a alors perdu une grande partie de sa solidité.

Conseils de prévention contre la mérule


Afin d’éviter l’apparition de ce champignon et tous les désagréments qu’il provoque, il est nécessaire de supprimer les conditions d’apparition favorables. L’humidité étant le facteur-clé, il faut essayer de l’éviter au maximum. Pour cela, vous pouvez :

S’il est trop tard pour appliquer ces conseils et que vous avez constaté la présence de mérule, n’hésitez pas à faire appel à nous ! Notre société spécialisée intervient rapidement et efficacement.